ADMED - Analyses et diagnostics médicaux ADMED
Analyses et
Diagnostics Médicaux
ADMED - Analyses et diagnostics médicaux
accueil >  laboratoires >  spécialités >  hématologie

L'hématologie

L'hématologie est un domaine fortement automatisé qui s'occupe de la détermination de la composition du sang par le comptage et l'observation des globules rouges, des différents types de globules blancs et des plaquettes.


 

  

 Composition du sang

 


Cellules sanguines et plasma séparés par centrifugation

 

Le sang est composé

  • du plasma pour sa fraction liquide (environ 55%)
  • des cellules sanguines (environ 45%)


 

 

Les globules rouges ou hématies :

Ils contiennent de l'hémoglobine qui transporte l'oxygène vers les tissus périphériques.
Lorsqu'ils sont en nombre insuffisant, le sang contient moins d'hémoglobine, ce qui entraîne une anémie.
 

 

 

 

Les globules blancs ou leucocytes :
 

 

 

 

 

Ce sont les "gendarmes" qui défendent l'organisme contre toute intrusion étrangère.

On en distingue cinq catégories :

  • Les polynucléaires neutrophiles, les premiers à réagir en cas d'infection bactérienne.
     
  • Les polynucléaires éosinophiles qui augmentent dans la plupart des infections parasitaires et en cas d'allergie.
     
  • Les polynucléaires basophiles.
     
  • Les lymphocytes sont la mémoire du système de défense de l'organisme. Ils sécrètent les anticorps qui le protègent contre les maladies. Ainsi ils se rappellent les anciennes infections et les germes (virus ou bactéries) déjà rencontrés.
     
  • Les monocytes prennent le relais des polynucléaires et coopèrent avec les lymphocytes en cas d'infection.

  Les plaquettes :

 

Elles interviennent dans la coagulation, en cas de blessure et d'hémorragie. En s'agglutinant sur les bords de la plaie, elles forment un "bouchon" qui est ensuite consolidé par la fibrine.

 

 

 

 

 Les hémogrammes
 

L' hémogramme est un examen très fréquent composé d'une série de tests de numération des cellules sanguines et de mesures de l'hémoglobine.

Il permet de détecter de nombreuses pathologies telles une anémie, une infection virale, bactérienne ou parasitaire, des maladies du sang, un risque hémorragique,….

Les tests qui composent l'hémogramme sont:

 Hémoglobine (HB): mesure de la concentration en hémoglobine du sang complet

 Hématocrite (HT): mesure du volume des globules rouges proportionnellement, rapporté à 1 l. de sang complet (plasma + cellules sanguines)

 Erythrocytes (EC): comptage du nombre de globules rouges par litre de sang

 Thrombocytes (TC): comptage du nombre de plaquettes sanguines par litre de sang

Leucocytes (LC): comptage du nombre de globules blancs par litre de sang

Sur la base de ces mesures, des formules mathématiques calculent les index érythrocytaires:

 MCV: volume moyen d'un globule rouge

 MCH: teneur moyenne d'un globule rouge en hémoglobine

 MCHC: concentration des globules rouges en hémoglobine

Les résultats de ces index indiquent l'état des globules rouges et pourront être indicatifs d'une pathologie.

Ainsi, par exemple, une anémie ferriprive (manque de fer par déviation ou carence) sera caractérisée par une diminution de la valeur de l'hémoglobine (=synonyme d'anémie) mais également des deux autres tests érythrocytaires et des trois index.

 

 

Composition des hémogrammes:

  
 

Hémogramme I

Hémogramme II

Hémogramme IV

Hémoglobine

x

x

x

Hématocrite

x

x

x

Erythrocytes

x

x

x

MCV

x

x

x

MCH

x

x

x

MCHC

x

x

x

Thrombocytes

 

x

x

Leucocytes

x

x

x

Répartition

   

x

 

 

Formule sanguine et hémogramme:

Les termes "formule sanguine" et "hémogramme" sont synonymes:

 "Formule Sanguine Simple" (FSS) = "Hémogramme II"

 "Formule Sanguine Complète" (FSC) = "Hémogramme IV"

 

 La répartition leucocytaire :

La répartition leucocytaire consiste à compter et différencier les globules blancs et obtenir ainsi un décompte de la proportion de chaque famille dans le sang périphérique.

Les cinq populations de leucocytes:

 

1. Les neutrophiles (segmentés et non-segmentés). Nommés ainsi en raison de la neutralité du pH du cytoplasme, qui se colore en rose à la coloration de May-Grünwald +Giemsa.

 

Les neutrophiles sont responsables de la lutte directe contre les bactéries par phagocytose.

En prenant de l'âge, le neutrophile segmente de plus en plus son noyau, normalement de 2 à 5 segments.

Les neutrophiles non segmentés sont donc des cellules jeunes dont le noyau n'a pas encore subit de segmentation. Leur nombre est représentatif du besoin en défense de l'organisme: lorsque l'organisme a besoin de neutrophiles, il augmente sa production et met en circulation des cellules jeunes (neutrophiles non segmentés) qui vont ensuite mûrir (se segmenter) dans le sang périphérique.

Une augmentation de la proportion des neutrophiles non-segmentés s'observe par exemple dans la plupart des infections.

 
2. Les éosinophiles

 

Les éosinophiles tirent leur nom des grosses granulations oranges présentes dans leur cytoplasme.

 

 
3. Les basophiles

Nommés ainsi en raison des granulations de couleur violette intense dans leur cytoplasme.


 

 
4. Les monocytes

Appelés ainsi en raison de leur grand noyau en général peu ou pas lobé.


 
5. Les lymphocytes

Grands acteurs du système immunitaire, les lymphocytes participent à la défense de l'organisme, notamment en fabriquant les anticorps.

 

  

 

Les techniques de répartitions des leucocytes: automatique et manuelle

Répartition automatique
Les analyseurs modernes d'hématologie sont équipés d'un cytomètre de flux qui différencie et ainsi compte les différentes familles de leucocytes. Les graphes ci-dessous montrent des nuages de points dont chaque point correspond à un leucocyte compté et la couleur correspond à la famille identifiée (par exemple, en jaune; les neutrophiles, en bleu les lymphocytes, en rose les monocytes, etc…)

Les chiffres à gauche de l'écran sont les résultats chiffrés des mesures et des différents calculs.

Dans les situations normales l'automate est extrêmement fiable.

Cependant, dans les situations pathologiques, il n'est plus capable d'identifier les types de leucocytes dont la morphologie est altérée. Une répartition au microscope est alors nécessaire.

 

 

Répartition au microscope (manuelle)

Sur la base d'un étalement sur une lame de verre de sang coloré (frottis sanguin), la laborantine compte au microscope les différents leucocytes rencontrés au long de son parcours sur la lame et leur attribue une famille.

 


 


L'observation au microscope permet également d'observer et de décrire la morphologie de toutes les cellules sanguines (leucocytes, érythrocytes et thrombocytes).

Cet examen, tant la répartition que la morphologie, fournit des informations parfois déterminantes au médecin.

     
     
     


 

plan du site        
© ADMED, tous droits résérvés
Lancer la recherche